Partage d'héritage entre Guillaume et les autres héritiers d’Étienne Chevalier (1410-1474) et Catherine Budé.


Localisée au sud de Paris la seigneurie de Bagneux relevait au XIVème siècle de l'abbaye de Saint-Denis qui l'avaient aliénée afin de la mettre en valeur tout en conservant le droit de justice. Dès 1490, Jacques Chevalier (1447-1498) fils unique d’Étienne, seigneur de Montreuil (Seine-Saint-Denis ) et Jeanne Picart sa femme possédaient les droits de dîme sur le vin et les grains de cette paroisse de Bagneux et autres lieux. Par acte du 28 juillet 1492, ils abandonnaient ces droits pour le repos de leurs âmes au Chapitre Notre-Dame de Paris, mais conservaient la maison seigneuriale et ses terres pour leurs hoirs. Ce bien foncier portera désormais le nom de fief Chevalier à Bagneux et partie de Bourg-la-Reine.

Ce fief Chevalier était divisé en 11 fractions portant chacune le nom d'un lieu-dit ou d'un toponyme de Bagneux ( Blouis, Luisette, Le Louche, Les Sablons, Pichet, Letartre, Cocquat (2 pièces), La Sarazine, Saint-Etienne, Le Veu et enfin Bourg-la-Reine).

D'autres seigneurs en partie se partageaient les terres, en particulier l'abbaye de Saint-Denis avec le fief Coquatrix et l'ordre Saint-Jean de Latran représenté par Jason Moreau.

Indivision puis premier partage des biens fonciers

Etienne Chevalier (1410-1474) avait réuni un patrimoine foncier qui revint en indivision à son fils unique Jacques 1er (1447-1498). Ce patrimoine comprenait entre-autres deux seigneuries briardes, celles d'Eprunes-en-Brie, proche de Réau et celle du Vigneau (Vignau) relevant de Jouy-le-Châtel ( Seine-et-Marne) cette dernière donnée en 1363 par la comtesse de Flandre à l'abbaye de Saint-Denis. Formant le tronc commun de l'héritage, ces deux propriétés reviendrons après décès de leur père à ses fils et petits-fils d'Etienne, à savoir Pierre l'aîné et son épouse Marie Guillart, son frère Nicolas époux de Marie Barthélemy. D'autre part, Etienne avait acquit des droits seigneuriaux sur la châtellenie de Montreuil (Seine-Saint-Denis) laquelle reviendra ensuite à leur frère Jacques II époux de Catherine Turquan. Enfin, Guillaume, qui serait le dernier de la fratrie, avait hérité de la seigneurie de Béru et de biens près de Saint-Florentin (Yonne) et acquit de son propre la seigneurie en franc-alleu de Bagneux. (Hauts -de-Seine) tenue auparavant par ses parents qui avaient abandonnés leur droits de dîmes évoqués supra.

En 1551, un premier partage intervint entre l'aîné Pierre Chevalier et Marie Guillard d'une part et, d'autre part Guillaume qui abandonnait ses droits sur Eprunes et le Vigneau, mais conservait Bagneux , l'acte faisant état en terme voilé de division suite à des questions de religion.

Guillaume Chevalier, premier adepte familial de la religion protestante

Secrétaire du roi, greffier, maître à la Chambre des Comptes de Paris, Guillaume Chevalier adepte de la Réforme protestante , s'était converti au protestantisme à une date ignorée puis vendit son office de secrétaire du roi à Eustache Le Picart seigneur de Signy, avant de se marier tardivement vers 1560 avec la veuve Jeanne Escoréol, d'une noble famille protestante .En effet, son frère Jean Escoréol xétait maître des requêtes de Renée de France (1510-1574) fille cadette de Louis XII et Anne de Bretagne, comtesse de Gisors et dame de Montargis. Son second frère Claude servait comme secrétaire la princesse Marguerite de Valois (1524-1574), fille de François 1er et et Claude de France , duchesse de Berry puis de Savoie.

Peut-être Guillaume fut-il marié précédemment, nous l'ignorons encore. Il décédera en 1568, après huit années de mariage sans postérité. Sa succession resta pendante pendant 6 mois, jusqu'au mois d'avril 1574, époque où ses héritiers le Président au Parlement Christophe de Thou et Marie Guillart, veuve de Nicolas Chevalier introduisirent une requête devant maître Comtesse notaire au Châtelet.

Second partage des biens de Guillaume Chevalier à Bagneux

Au termes de cette succession datée du 6 avril 1574, les héritiers de Guillaume Chevalier étaient les suivants:

Les actes consultés précisent que :

Ainsi à partir des années 1550 et avant les guerres de religion qui débutent en 1562, cette famille Chevalier comptait parmi ses membres des notables comme, d'un côté le catholique Christophe de Thou, président du Parlement et son frère Nicolas qui sera évêque de Chartres et de l'autre le théologien protestant Philippe Duplessis Mornay surnommé populairement le "pape des Huguenots", tous deux considérés comme des modérés pendant les guerres de religion (1562-1594). A l'issue de cette période, la postérité d'Etienne Chevalier avait disparue faute de représentant mâle, à l'exception de celle de Nicolas et Marie Barthelemy représentée par l'avocat Jean Chevalier cité supra et deux de ses frères. C'est lui qui hérita de la riche bibliothèque familiale dont il fit établir l'inventaire en 1588 par le marchand de livres parisiens Pierre Le Guillier. Elle sera dispersée par ses descendants.

§§§,



Tableau Guillaume Chevalier

Tableau susceptible de modifications en fonction des découvertes généalogiques.


Descendants d'Etienne CHEVALIER
Jusqu'à la 6e génération classement d’Aboville . Dates approximatives







Personnes Date de naissance
Conjoints

Génération 1







M Etienne CHEVALIER 1410 F Catherine BUDÉ

Génération 2






1. M Jacques 1er CHEVALIER 1447 F Jeanne le PICART

2. F Marie CHEVALIER 1445 M Jean BOULENGER

3. F Jeanne CHEVALIER 1450 M Laurent GIRARD

Génération 3






1.1. F Marie CHEVALIER 1478 M Nicolas POTIER et Etienne BUYNART


1.2. M Etienne CHEVALIER 1480



1.3. F Catherine CHEVALIER 1482



1.4. F Jeanne CHEVALIER 1482 M Jean TULEU

1.5. M Pierre CHEVALIER 1483 F Marie GUILLART

1.6. M Jacques II CHEVALIER 1485 F Catherine TURQUAM

1.7. M Michel CHEVALIER 1487



1.8. M Nicolas 1er CHEVALIER 1490 F Marie BARTHELEMY

1.9 M Guillaume CHEVALIER 1497 F Jeanne ESCOREOL

Génération 4






1.4.1. F Jacqueline TULEU
M Christophe de THOU

1.5.1. M Charles CHEVALIER 1516



1.5.2. M Michel CHEVALIER 1517



1.5.3. M Louis CHEVALIER 1519



1.5.4. M André CHEVALIER 1518
Catherine TREVET ?


1.5.5. F Madeleine CHEVALIER 1523 M Gui ARBALESTE

1.5.6. M Pierre CHEVALIER 1522   évêque

1.6.1. M Philippe CHEVALIER 1517



1.6.2. M Jacques III CHEVALIER 1519 F Barbe AVRILLOT

1.6.3. M Robert CHEVALIER 1521 M chevalier de Malte

1.6.4. F Marie CHEVALIER




1.8.1. a M Jean CHEVALIER 1530 F Charlotte TESTE

1.8.1. b M Jean CHEVALIER 1530 F Madeleine VEAU

1.8.2. F Anne CHEVALIER 1532 M Jean BRION

Génération 5






1.5.5.1. a F Charlotte ARBALESTE 1548 M Jean DE PAZ

1.5.5.1. b F Charlotte ARBALESTE 1548 M Philippe DUPLESSIS MORNAY

1.6.2.1. M Germain CHEVALIER 1546



1.6.2.2. F Marguerite CHEVALIER 1547 M Denis des CORDES

1.6.2.3. F Elisabeth CHEVALIER 1558 M Jacques DESJARDINS

1.6.2.4. F Perrette CHEVALIER 1559 M Ezechiel VION

1.8.1.1. a M Nicolas CHEVALIER 1566 F Madeleine CRÉVECOEUR

1.8.1.1. b M Nicolas CHEVALIER (union libre) 1566 F Marguerite ROLLET

1.8.1.2. M Jean III CHEVALIER 1570
Chartreux


1.8.1.3. a F Anne CHEVALIER 1568 M Simon BARREAU

1.8.1.3. b F Anne CHEVALIER 1568 M Guillaume BOULLENC de CREVECOEUR

1.8.1.4. F Elisabeth CHEVALIER

religieuse


Génération 5






1.6.2.2.1. M Denis des CORDES 1574 F Geneviève CHEVALIER

1.6.2.2.2. F Marguerite des CORDES 1575 M Nicolas VIOLE

1.6.2.3.1. M Jean DESJARDINS

chanoine de Rouen


1.6.2.3.2. M Jacques DESJARDINS

chantre à Saint-denis


1.6.2.3.3. F Anne DESJARDINS
M Claude du HAMEL

1.6.2.3.4. M Guillaume DESJARDINS 1595 F Charlotte AUBERT

1.8.1.1.1. M Antoine II CHEVALIER




1.8.1.3.1. M Nicolas BARREAU 1600
aumônier du roi


1.8.1.3.2. F Madeleine BOULLENC de CREVECOEUR 1609 M René LONGUEIIL
Retour News Pas de spam pour m'écrire Vers index
modifié le 27 avril 2016 ©René Connat 2014